Catégories
Politique

Le PDG de T-Mobile a déclenché chez Tucker Carlson, déclare que la société ne diffusera pas d'annonces sur son émission

Osez critiquer le mouvement de gauche Black Lives Matter et les annonceurs vous traiteront comme un paria.

L'animateur de Fox News, Tucker Carlson, a attiré l'attention des médias libéraux et des annonceurs pour ne pas avoir adopté la pensée de groupe. Carlson a osé dire de la réaction de la gauche aux émeutes et aux pillages: «Peu importe ce qu'ils vous disent, cela a très peu à voir avec les vies noires. Si seulement c'était le cas. Si les dirigeants démocrates tenaient à sauver la vie des Noirs – et ils le devraient – ils n'ignoreraient pas le meurtre de milliers de jeunes hommes noirs dans leurs villes chaque année. Ils ne mettraient pas de cliniques d'avortement dans les quartiers noirs. "

Puis est venue la déclaration de Carlson qui a secoué Internet: «Cela peut être beaucoup de choses, ce moment que nous vivons, mais il ne s'agit certainement pas de vies noires, et rappelez-vous que quand elles viennent pour vous, et à ce rythme, elles vont." Plus tôt dans le segment du 8 juin, Carlson a déclaré: "Voici la nouvelle règle, et elle définit tout: vous n'êtes pas autorisé à remettre en question Black Lives Matter de quelque manière que ce soit, point final." Sans blague. Un tel sentiment a notamment déclenché le président et chef de la direction de T-Mobile, Mike Sievert.

Regardez le puissant segment de Tucker sur Black Lives Matter ci-dessous:

Sievert tweeté le 9 juin «En écoutant les expériences de vie de certains membres de l'équipe afro-américaine de @ TMobile, je ne peux pas imaginer les entendre et ne pas être personnellement ému.»

Sievert puis plus tard a répondu à un utilisateur aléatoire de Twitter mettant en doute le parrainage de Carlson par la société. Sievert a déclaré: Nous ne diffusons pas d'annonces sur cette émission et nous ne diffuserons pas d'annonces sur cette émission à l'avenir. Au revoir, Tucker Carlson! »

Pendant ce temps, T-Mobile diffuse toujours des annonces sur des émissions libérales telles que CNN ce soir avec Don Lemon, Cuomo Prime Time de CNN, Anderson Cooper 360 de CNN et SCT Frontale complète avec Samantha Bee.

Ana Navarro de CNN s'en est également pris à Carlson, se demandant: «Qui sont ses annonceurs [de Carlson]? Les esprits curieux aimeraient savoir… »Dans la section des commentaires, Sievert a également répondu à un autre utilisateur de Twitter qui a menacé d'annuler son service T-Mobile si l'entreprise soutenait Carlson. Sievert s'est même assuré de hashtag son soutien au mouvement de gauche et a réitéré une provocation faite plus tôt: "Au revoir, Tucker Carlson!"

Adam Bailey, spécialiste principal des médias sociaux chez T-Mobile, a également tenté de rassurer Utilisateurs de Twitter.

Carlson n'est pas le seul sous la menace de boycotts publicitaires pour ne pas répondre à la foule à l'esprit ruche.

Adweek a rapporté qu'il y a actuellement une campagne de longue haleine "pour amener les annonceurs à abandonner Facebook" suite au refus du PDG Mark Zuckerberg de censurer le président Donald Trump.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *